degg
degcoing
m1m2m3m4m5m6m7
visu8

AccEd

pxbleu Association pour l'accès à l'éducation et à la formation

cg

deg

cd

EPE
GRAIM
La Lumière
PROMESS
Doria
Mali
AJA-Mali (urbain)
AJA-Mali (rural)
Nègè Blon
Femme de demain
Initiative féminine de demain
Songui
CGGA
Fondation Apoyar
APPEL

Mali - AJA-Mali (urbain)

Projet de formation et d'insertion professionnelle pour jeunes futurs micro-entrepreneurs

Partenaire

AJA-Mali (Association Jeunesse Action)

Zone d’intervention

Commune de Daoudabougou, Bamako, République du Mali

Contexte

50,4% de la population malienne vit en dessous du seuil international de pauvreté (1,25$/jour). À Daoudabougou, les gens venus généralement des zones rurales et n’étant souvent pas qualifiés, exercent de petits métiers dans le secteur informel en tant qu’artisans, ouvriers ou domestiques. C’est ainsi qu’ils assurent leur survie et gagnent un salaire qui oscille en moyenne entre 30 CHF et 65 CHF. Dans ce contexte global de paupérisation, l’éducation des enfants est reléguée au second plan. En raison de la pauvreté des parents, le peu de ressources acquises est consacré aux questions vitales (nourriture, logement, santé) qui n’incluent pas la scolarisation des enfants, perçue comme un privilège. Trois enfants sur cinq ne sont pas scolarisés à l’école formelle et voient leur avenir hypothéqué lourdement. Plus tard, la plupart de ces jeunes devrait exercer des emplois subalternes si aucune chance de formation et d’insertion professionnelle ne leur est offerte. Dans un tel contexte, les familles cherchent à «rentabiliser» l’enfant. Au lieu d’aller à l’école, il est envoyé chez un artisan pour apprendre un métier et ramener un peu d’argent à la maison, ou souvent il s’active aux bords des grandes artères de Bamako pour exercer un petit commerce. Ces pratiques, qui livrent les enfants à eux-mêmes, les rendent vulnérables aux trafics et exploitations qui les plongent dans une déchéance psychosociale préjudiciable à leur évolution.

Présentation du partenaire

L'Association Jeunesse Action (AJA-Mali) est une ONG malienne intervenant à Bamako, dont la mission est de contribuer à l'insertion socio-économique des jeunes et des enfants en situation difficile grâce à l'accompagnement scolaire, la formation professionnelle et la  promotion de l'emploi et la formation. AJA-Mali collabore avec AccEd depuis 2007, partenariat qui a déjà fait l'objet de trois phases de 2 ans chacune (FGC 05-45, FGC 09-06, FGC 12-04).

Impacts de la dernière phase (FGC 12-04)

  • 100 enfants démunis de 9 à 16 ans (dont 60% de jeunes filles et 40% de jeunes garçons, 50 enfants non scolarisés et 50 enfants déscolarisés précoces) ont fait l'objet d'accompagnement scolaire, d'alphabétisation et d'initiation à un métier.
  • 160 jeunes âgés de 18 à 25 ans ont été formés dans les métiers de la couture, de la restauration, de l’énergie solaire, de la menuiserie bois et de la menuiserie métallique.
  • A l'issue de la formation, les 160 jeunes organisés en 32 groupes d’activité ont bénéficié d’appuis à l’insertion qui leur ont permis de démarrer leur entreprise (accès au microcrédit, appui à l’accomplissement de formalités juridiques et administratives, appui à l’acquisition de biens d’équipements).
  • Les formations délivrées par AJA-Mali sont certifiées par la Direction Nationale de la Formation Professionnelle.
  • AJA Mali a entamé la diversification de ses partenariats et participe à hauteur de 15% du présent projet.
Cette phase a fait l'objet d'une évaluation externe qui confère à AJA-Mali un rôle d'acteur stratégique expérimenté au service de la promotion socioéconomique de la jeunesse dans le district de Daoudabougou. L'évaluation recommande également la systématisation du suivi des jeunes formés et la mise en place d'un dispositif d'appui après l'installation des jeunes diplômés.

Bénéficiaires du projet

Les bénéficiaires du projet de formation et d'insertion des jeunes sont au nombre de 150  (dont 50% de jeunes filles et 50% de jeunes garçons), issus des deux groupes suivants:

  • 71 jeunes finalistes du CED de Daoudabougou, issus du «Projet intégré de formations préprofessionnelle et professionnelle» (FGC 12-04);
  • 79 jeunes ressortissants de la commune V du District de Bamako, sélectionnés selon des critères bien définis.

Objectifs du projet 2015-2017

  • Offrir à 150 jeunes de 18 à 25 ans du District de Bamako des compétences qualificatives dans les métiers de l'artisanat, de l'aviculture et des TIC
  • Offrir à ces jeunes des compétences entrepreneuriales 
  • Appuyer et faciliter l’insertion économique de ces jeunes dans des activités de l’artisanat, de l'aviculture et des TICS, en les aidant à concrétiser leurs perspectives d’auto-emploi.

Activités prévues par le projet

  • Constitution de groupes d’activités professionnels: couture, restauration, aviculture, technologie de l'information et de la communication
  • Mise en œuvre des formations professionnelles
  • Formation en gestion, marketing et comptabilité
  • Appui à l’insertion des jeunes 
  • Renforcement du fonds d’insertion des jeunes pour des prêts destinés à l’établissement de micro-entreprises
  • Appuis organisationnels/accompagnements aux groupes de jeunes.

Résultats attendus par le projet

  • Les jeunes ressortissants de Daoudabougou, bénéficiaires du projet, ont acquis une qualification professionnelle dans l’un des métiers prévus par le projet (couture, restauration, aviculture ou TICS).
  • Les jeunes ressortissants de Daoudabougou ont acquis des compétences de base en culture entrepreneuriale.
  • À l’issue de leur formation professionnelle, les jeunes ressortissants de Daoudabougou ont été insérés dans des secteurs d’activités artisanaux (couture, restauration), en aviculture ou en TICS.
  • Une synergie de réflexion et d'actions existe entre AJA-Mali et différents partenaires publics et des organisations professionnelles (Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Assemblée Permanente des Chambres des Métiers, Fédération Nationale des Artisans du Mali, Collectivités Territoriales, ONG d'appui à la formation professionnelle et à l'emploi) en matière de suivi du projet.
top
ligne
2017 © AccEd @webmaster
degd
degcoind