degg
degcoing
m1m2m3m4m5m6m7

AccEd

pxbleu Association pour l'accès à l'éducation et à la formation

cg

deg

cd

EPE
GRAIM
La Lumière
PROMESS
Doria
Mali
AJA-Mali
Nègè Blon
Femme de demain
IFD
Songui
CGGA

Sénégal - La Lumière

Projet de lutte contre le travail des enfants et les nuisances environnementales sur les sites d’orpaillage au Sénégal

Partenaire

L’ONG La Lumière, qui a de l’expérience dans le domaine du retrait et de la réinsertion des enfants en situation de vulnérabilité ; sa mission est de contribuer au développement socio-économique harmonieux des couches vulnérables et défavorisées.

Zone d’intervention

Région de Kedougou, communautés rurales de Sabodala et de Tomboronkoto.

Contexte

50,1% des Sénégalais ont moins de 18 ans. Cependant, le Sénégal reste un pays où les droits les plus élémentaires des enfants tels que le droit à une identité, à l’éducation, à la santé, à un toit décent sont violés. La violation la plus manifeste de ces droits est la situation des enfants dans les carrières, les marais salants et les zones aurifères du Sénégal. L’exploitation des puits aurifères se fait en général par tous les bras valides de la famille, y compris les femmes et les enfants.

Démarche

La phase initiale du programme s’est concentré sur le retrait des enfants-orpailleurs. Le projet accompagnait les enfants (au niveau scolaire et dans la formation professionnelle) et se doublait d’un appui aux familles (par l’octroi de microcrédits pour le développement d’activités alternatives) afin d’éviter le retour des enfants dans les petites mines d’or. La seconde phase vise à consolider ces acquis en mettant l’accent sur les aspects environnementaux et sanitaire de la problématique.

Si la phase initiale du projet s’est avérée positive, les problèmes liés aux enfants-orpailleurs sont loin d’être réglés. Le nombre de sites miniers ne cesse d’augmenter, faisant «appel d’air» au travail des enfants qui quittent l’école pour travailler dans des conditions déplorables: l’orpaillage pratiqué au Sénégal se caractérise par une utilisation massive de mercure. Cet usage a des répercussions sanitaires (sur la santé des enfants orpailleurs) et environnementales (sur la qualité de l’eau et des sols). En l’absence de structures sanitaires au point, de non-respect du code minier par les orpailleurs traditionnels, le projet vise l’adoption des techniques alternatives d’orpaillage, qui préservent la santé et l’environnement.

La stratégie du partenariat La Lumière/AccEd comporte trois leviers:

  • la lutte préventive (mise en place de dispositifs de veille et renforcement des capacités)
  • la lutte active (sensibilisation aux techniques d’IECC)
  • la prise en charge des cibles en situation d’extrême vulnérabilité.

Le projet cherchera à consolider les approches communautaires de protection des enfants contre l’utilisation des produits toxiques et ses effets dans les sites d’orpaillage, notamment en renforçant et diversifiant l’offre de techniques alternatives à l’orpaillage traditionnel (utilisation de procédés moins polluants et promotion d’autres activités génératrices de revenus).

Bénéficiaires du projet

  • 1000 orpailleurs sensibilisés sur l’utilisation des produits toxiques
  • 1500 enfants dont les risques de contamination aux produits toxiques sont amoindris
  • 200 enfants retirés de l’orpaillages et réinsérés
  • 30 orpailleurs et 10 conseillers municipaux formés
  • 20 agents de santé formés

Objectifs à atteindre

  • Consolidation des approches communautaires de protection des enfants contre l’utilisation des produits toxiques et ses effets dans les sites d’orpaillage
  • Renforcement et diversification de l'offre de techniques alternatives à l’orpaillage traditionnel par l’utilisation de procédés moins polluants et la promotion d’autres activités génératrices de revenus.
top
ligne
2020© AccEd @webmaster
degd
degcoind